FICHE DÉMO D'UN PARRAIN

Parrainage auprès des psychopathes adaptés criminalisés et non-criminalisés

Risques d’homicides permanents | Troubles graves de la personnalité | Prédateurs sociaux | Comportements déviants et antisociaux

Comportements de type psychopathes et sociopathes

Mes trucs de bases

Ne reste pas dans une situation où tu pourrais faire du mal. Vas t’en..fuis et trouves toi un coin tranquille où il n’y a personne

Demande toi quelles valeurs dans ton code morale ont été transgresser dans ton livre a toi.

Ta rage est si viscérale qu’elle t’empêches de réfléchir normalement.

Respire et demande toi profondément: “Est-ce si important” ?

Réutilise le truc #2 et ajoute s’y cette question

Après 28 ans de thérapie et de cheminement personnel causé par la plus l’absence complète de traitements pour les troubles de la personnalité et les troubles de l’humeur j’ai développé par la force des choses une réelle expertise quand il s’agit d’apprendre a contrôler sa violence et s’éviter la prison à cause de nos pulsions souvent très destructrices.

En gros je suis un psychopathe qui a réussi a ne pas tuer personne.. j’ai donc une tonne de trucs pour apprendre a ce gérer mentalement.. ou à la limite savoir accepté de demander de l’aide avant de réellement en tuer un.

La psychiatrie.. je connais !

Dits toi que peut importe les idées de meurtres, de vengeance et plans les plus fous pour massacrer une ou plusieurs personnes que tu peux avoir en tête, je les aies 20 fois par jours et mon cerveau est pris comme toi dans des obsessions de morts 4-5 fois par minute même quand je vais bien !

Si j’ai réussi à ne pas tuer personne.. y’a des bonnes chances que je réussisses a t’aider dans ta folie !

Région: Montréal

Secteur: Sud-Est

Statut: Disponible

Nombre de places: 3

Âge: 18 ans +

Genre:

  • Hommes
  • Femmes

Type d’approche en santé mentale

Neuroplasticité

Conscience de soi

Types de diagnostics:

  • Troubles de la personnalité antisociale
  • Troubles de l’humeur dépressif
  • Troubles cyclothymique
  • Deuils traumatiques

Analyse du comportement

  • Auto-analyse
  • Conscience de soi
  • Nouveaux choix de vie

    Coaching de vie

    • Schématisation et vulgarisation des concepts de psychologie

      Types d’assistances

      • Aide immédiate
      • Discussion en ligne
      • Soutien épisodique
      • Suivi d’encadrement récurent
      • Suivi quotidien

      Parrainage

      • Réacheminement des forces
      • Conscience de soi et des comportements à risques.
      • Restructuration du code de valeur morale
      • Redéfinition identitaire

        Qui je suis

        Je suis ce que l’on appelle un psychopathe adapté, c’est-à-dire une personne atteinte de troubles graves de la personnalité mais sait réussir socialement.

        Par exemple, je travaille à titre de chercheur analyste comportemental, j’offre 28 formations du type clinique découlant de la psychopathologie; de plus, je suis directeur général pour un organisme en santé mentale.

        Avant de réussir à me forger une vie agréable, j’ai passé de l’âge de 16 ans à 42 ans à parcourir l’ensemble du système de santé et de la justice du Québec.

        J’ai passé plus de 26 années en thérapie, les centre de désintoxications, les psychologues, les psychiatres et les séjour en psychiatrie sont des choses familières pour moi..

        Aujourd’hui j’agis à titre de conseillé pour le système de santé du Québec et offre mon parrainage aux personnes atteintes comme moi de graves troubles de la personnalité.

        Cette longue expérience de redirection constante vers de nouvelles ressources en fonction des mauvais diagnostiques en santé mentale m’a permis d’acquérir une connaissance hors du commun permettant de savoir comment rediriger les patients adéquatement.

        L’auto-analyse constante de mes comportements depuis mon enfance m’a permis de comprendre et de partager aujourd’hui mes connaissances sur la psychopathologie qui m’habite très depuis un bas âge.

        Qui j'étais

        Mon bagage de vécu

        0 à 24 ans

        • Surdoué (moyen académiquement, l’école n’allait pas assez vite pour stimuler ma motivation)
        • Violence familiale (mère castrante et harcèlement psychologique. – Atteinte de maladies et handicapé depuis sa naissance.)
        • Mon père devais me protéger de ma mère et aller au travail, il ne pouvait donc pas activement prendre soins de moi
        • J’ai eu de grave troubles du développement affectif
        • Mort de la mère à l’adolescence (Soulagement mental pour moi mais mélangé d’un deuil impossible a faire)
        • Milieu criminel
          • Monte rapidement les échelons à l’intérieur d’un groupe de motards rattachés aux Hell’s Angels
        • Forme de délies multiples
        • Formation de mon code de moral et sexualité déviante
        • Perte de conjointe significative
          • Cela a provoquer une nouvelle rupture avec le peu d’affect que j’avais réussi a développer
        • Tentative de suicide
        • Début de consommation de marijuana
        • Violence domestique (Ma nouvelle conjointe était très violente et agressive)
        • Première arrestation (Jugé non-coupable)
          • Après m’avoir sauter dessus pour une 3e fois, elle a appelé les policiers par peur de ma réaction. Toute ma colère refoulé avait surgit verbalement et l’intensité que la scène faisait peur en effet.
          • Première incarcération
        • Perte de tout mes amis suite à de la diffamation majeure.
        • La GRC recherche 10kg d’explosifs, mon père est informé de mes activités criminelles depuis 3 ans.

        Délocalisation de ma ville natale pour Montréal

        • Première dépression majeure – Perte de revenu engendré par la criminalité – Perte de statut- Plus d’amis
        • Nouvelle conjointe prostituée / escorte au tempérament extrêmement instable et menaçante.
        • 2 nouvelles arrestations à interval de 1 ans.
          • 2 fausses accusations motivés par les policiers. Jugé non-coupable les 2 fois.
          • J’ai cependant été détenu préventivement 45 jours au total, ce qui solidifier mon tempérament de justicier.
        • Nouvelle conjointe mère de 2 enfants.
          • Je blesses accidentellement un des enfants. – Ma réaction était de me suicider ayant moi-même connu la violence et ne voulant pas entrer dans ce moule du passé.
          • 6 juin 1996 – Je reste en vie mais ma vie vas changer. Début de multiple consultations en psychiatrie.

        Nouvelle vie

        1996 à 2013 – Rotation entre tout les services existants en santé. – Désintox, psychiatrie, maison de thérapie, psychologues, travailleurs sociaux, centre de jours etc .

        • Multiple et différent diagnostiques (7)
        • Prise de médications diverses sans effets positifs
        • Psychothérapie 5 ans sans effets

        Domaine de vie connus

        Domaine de vie connus

        Criminalité

        Hells angels : Hangaround

        Faux monnayage

        Fraude – Mystification

        Contrebande

        Armes à feux et explosifs

        Personnification et imposture

        Vente de narcotiques


        Sexualité

        Milieu fétichiste

        BDSM – Maître

        Échangisme

        Bisexualité des femmes

        Partenaire de prostituée / escorte

        Polygamie

        Couple en union ouverte

        Danseuse nue

        Milieu pornographique


        Consommation de drogues

        Culture de marijuana

        Consommation de :

        Cannabis

        Cocaine fumée

        LSD

        PCP / Mescaline

        Opium

        * AUCUN ALCOHOL

        Plus d'informations sur ce type de troubles

        DESCRIPTION DES TRAITS

        Edit

        1. Loquacité et charme superficiel

        Un des premiers traits psychopathologique significatif est la loquacité fluide accompagné d’un charme supperficiel, sans réelles émotions. Lorsque l’on tente d’observer ce trait, il faut conserver un cadre précis face à l’interprétation que l’on fait des termes « Loquacité » et « charme superficiel ».

        Nous parlons principalement d’aisance du discours un changement rapide sur 1001 sujets qui peuvent provoquer en vous un attrait qui se traduit sous une forme d’intérêt à connaitre la suite de l’histoire invoquée. Il est ainsi facile pour un psychopathe de constamment planter de nouveaux arbres devant vous; au fur et à mesure que lui recule dans la forêt qu’il dresse devant vous, tout au long du discours.

        Il devient alors très difficile de se focaliser sur un point ou un autre et de tenter d’en tracer une ligne d’évaluation.


        Le raconteur d’histoires

        L’approche a conserver c’est qu’il faut souvent voir de loin le « raconteur d’histoires » qui occupe la galerie alors qu’il est en fait qu’un personnage interprété devant vous afin de se prémunir de ce que lui considère une tentative de le posséder en sachant qui il est derrière ses 1001 masques adaptatifs.

        Le charme superficiel repose grandement sur ce premier aspect « séducteur » de sa personne, la loquacité. Il faut comprendre à la base que le psychopathe adapté est prisonnier d’une peur profonde d’être lui-même.

        La façon dont il intègre la société dépend directement du type d’interlocuteur en présence.

        On se fait plus d’amis en parlant de ce qui les touchent que l’inverse, ce qui pousse le psychopathe a de métamorphoser en votre meilleur ami afin de conserver et créer une relation prioritaire et privilégier en laquelle vous croirez.

        Le charme superficiel repose uniquement sur ce que pourra extraire de vous le psychopathe et cela à son propre insu, ce qui le rend doublement crédible lorsque qu’il tient un discours enflammant.

        Revenir à la liste


        2. Ego démesuré et surestimation de soi

        Un autre traits psychopathologique significatifs est de posséder un ego démesuré qui ne s’observe pas obligatoirement dans ce qui est dit, mais souvent dans le non-dit : « Je ferai bien ce que je veux ! » ; Il faut alors faire une distinction propre entre traits narcissiques et ego démesuré.

        L’un peut aller sans l’autre, une personne possédant un ego démesuré ne ressent pas obligatoirement le besoin de se pavaner; tout comme un milliardaire n’a pas à s’habiller en milliardaire pour démonter aux autres qui il est, lui le sait !

        Il s’agit plus pour le psychopathe « d’être à la hauteur » de ses prétentions et paroles; dans sa conception du monde on veut « le détruire », donc il optera inconsciemment l’aptitude qui consiste à « mettre à jour » certains détails qui ont « mal été compris » la première fois, il réajustera donc son discours à la hausse, ce qui produira le sentiment reçu de personne atteinte d’un ego démesuré.

        Il faut éviter de morceler le discours et de tenter de mettre du « brin de vérité » lors de l’intervention si on ne veut pas se retrouver coincer parmi 1001 histoires qui prisent ensemble à prime à bord semble logique et calculer, mais qui tous regroupés ne repose que sur de la spéculation et des options « maximisés » dans la pensée du psychopathe.

        Cette gymnastique mentale permet de mieux cerner la surestimation de soi qui s’en dégage alors de manière très prononcée; la bonne reconnaissance de ce trait permet d’aiguiller davantage les futures observations à venir pour la suite du diagnostic.

        Revenir à la liste


        3. Besoin de stimulation extrême / Tendance à l’ennuis chronique

        Nous pouvons ici inter-changer les mots « besoins de stimulations extrêmes » et « besoins extrêmes de stimulations; d’où la tendance à l’ennuis chronique.

        Il est important de comprendre la différence de conception du monde qui diffère l’une et l’autre, mais créent ensemble un vecteur de forces s’entraînant mutuellement dans le besoin « d’actions ».

        La nature de la personne atteinte de psychopathologie qui appréhende une nouvelle situation est celle-ci : Calculer les paramètres pour éviter de se sentir « coincer » ou de se retrouver sans espace de manœuvre.

        Ils ne ressentent et n’expérimentent pas les choses de la vie avec le même regard commun de la population. Une personne atteinte de psychopathologie se positionne continuellement en tant qu’observateur afin de mieux appréhender les choses, et ceci reste leurs modes de pensée récurent face à tout éléments nouveaux.

        Les choses devenant sans « saveur » très rapidement pour quelqu’un qui calcule toutes les options possibles, il devient naturel pour lui de tenter l’extraordinaire, le démesuré et l’inattendu afin de se sentir « en vie » ne serait-ce qu’un instant dans cette perte de contrôle de la première fois.

        À titre d’exemple, sauter en bas d’un pont en bungee peux être reçu comme une première expérience « choc », mais dès le second saut, les choses deviendront immédiatement … un temps de descente et une secousse sur les mollets qui subiront le corps en chute libre.

        Plus aucune joie, ni émotion ne seront alors revécues de la même façon mais d’une façon dénaturant l’expérimentation d’une joie récurrente pour une même chose. Parmi les traits psychopathologique, celui-ci recel un fort potentiel de passage à l’acte.

        Cela dépend généralement de la capacité d’auto-control atteinte par le psychopathes a travers les autres dimensions de sa personnalité.

        Revenir à la liste


        4. Mensonge pathologique

        La capacité qu’ont les psychopathes de s’observer eux-mêmes est pratiquement absente de toute équations.

        Leurs identités n’étant pas figée, tout devient bon ou mauvais au gré des circonstances. Ce qui peut sembler être un mensonge pour tous ceux qui écoutent certain des discours de psychopathes, ne l’est pas nécessairement d’un point de vue souvent rattaché à un manque d’empathie flagrant.

        Il faut comprendre que la vision du monde étant dépourvues de toute nature émotive deviens instantanément différente d’une conception avec émotivité. Il est donc tout à fait normal pour un psychopathe de ne pas réellement comprendre le sens des questions comportant une dimension d’empathie ou d’émotions.

        Revenir à la liste


        5. Manipulations et duperies

        La nature des dires et la substance des paroles que peuvent avoir un psychopathe est de l’ordre de l’inconscient en lui-même.

        La partie consciente émerge à travers l’amalgame mais également la dissection que peuvent faire les personnes de psychopathologies lorsqu’elles sont interrogées sur un sujet donné.

        Il s’agit d’un mécanisme plus ou moins conscient de niveau de duperies qui seront alors dites « explications de plus sur le sujet initial ! » et qui surviennent au fur et à mesure que le discours prend une forme empirique.

        Cette dynamique pour le psychopathe adapté reflète une peur incalculable de tout et de rien, qu’elle se révèle de façon flagrante et affecte toutes les sphères du développement affectif et comportemental. Celle-ci pousse le sujet atteint à refléter dans ses propos une conception encore une fois très différente de la norme acceptée.

        Ainsi la personne atteinte de psychopathologie peut sembler changer d’opinions comme de chemise et tenir un moment un type de propos et en avoir un autre dans la même phrase. Dévier le sujet pour induire une confusion mentale chez l’interlocuteur, est une attitude récurent et facilement observable afin de poser un bon diagnostic. Dénaturé et/ou redéfinir une situation et avoir tout à la fois une certaine cohérence du discours

        Le discours bien qu’a priori semble décousus ou « inapproprié » verbalement, les sujets énoncés sont cohérents et apparemment logique malgré le manque d’humanité dans le ton ou le propos.

        Revenir à la liste


        6. Absence de remords ou culpabilité

        Pour avoir des remords, il faut premièrement être en mesure d’esquisser ce que peut être un sentiment de culpabilité ou de responsabilité quelconque dès le départ; or la personne psychopathe ne se voit pas tel qu’elle ait, elle n’a pas d’identité propre lui permettant d’avoir un code de valeurs morales et socialement acceptable.

        Elle agit et répond souvent avec une honnêteté déconcertante lorsque l’on aborde des situations de nature dérangeantes.

        Le principe est des plus simple : « Moi j’ai envie de faire CA ! »

        Indépendamment de vos conceptions du monde, seul la leur compte et est donc valable à ses yeux, celle-ci n’est pas obligatoirement remplis de haine ou de rejet; il s’agit de choix effectuer hors de vos paramètres sociaux qui pourraient l’influencer.

        Pour lui, il fait ce qu’il a « à faire » pour se sortir de la situation complexe dans laquelle il se serait mis par exemple.

        Le conditionnement mental et la gymnastique qui se rattache habituellement à l’analyse du contexte de façon chronique, cette fois, tout est dit, résolut et ne reste qu’à exécuter.

        Revenir à la liste


        7. Manque de connexion émotionnelle / superficielles

        Le manque de connexions émotives est souvent appelé empathie variable lorsque l’on parle de psychopathe adapté et d’absence d’empathie complète lorsque l’on parle de psychopathe génétique.

        Ce manque de connexions émotionnelles est rattaché à l’univers du ressentis donc de l’émotivité et de l’humeur.

        Certain événement de nature traumatiques dans l’enfance a causé une rupture, voir une absence complète de liens cognitifs fort et significatif qui apriori serait un chemin de la pensée différence de cette basée sur l’appât du gain imminent, sinon il ne s’engagera pas car, l’ensemble de ses convictions restes variables dans le temps et l’espace de ceux qui font frais de la compagnie d’un psychopathe.

        L’abus de langage, un discours cru à saveur horrifiante ce produit fréquemment lorsque l’on demande au participant de bien nous vouloir du parler de ses fantasmes morbides.

        Le psychopathe collabore généralement très bien s’il a espoir que cela lui apporte des résultats probants sur la compréhension de leurs propres condition mentale.

        Revenir à la liste


        8. Manque flagrant empathie

        Le manque flagrant d’empathie n’est pas obligatoirement observable dans les mots.

        Il est fort possible qu’un psychopathe ne soit pas d’une nature violente mais bien de l’ordre de l’immaturité de la conscience comme; tenir un enfant de la meme manière que l’on sortirait un sac d’ordure pour le mettre sur le bord de la route par exemple.

        Ce manque d’empathie est plus fréquent qu’on ne le crois, combien d’entre nous jugeons les autres allègrement, ils sont “ceci” ou “cela” à vos yeux.

        Nous ne sommes pas ici pour juger votre vision de la vie, nous tentons simplement de mettre en évidence le manque d’empathie que tous nous portons en nous.

        Les psychopathe sont reconnus pour avoir un ego démesuré; si nous poursuivons plus loin notre raisonnement, il devient alors possible de comprendre la nature déviante que cela peut engendrer si l’on pousse vers la démesure.

        Le manque flagrant d’empathie se révèle souvent à travers le raisonnement rattaché aux dimensions émotives de l’humain, pour eux les humains entrent dans leurs “Calculs”, on peux également y voir des traits sociopathiques, ne ce basant que sur les autres dans leurs équations “logiques”.

        Revenir à la liste


        9. Mode de vie parasitique

        Le mode de vie parasitaire prend différentes formes particulières les unes des autres, il possède donc chacun leurs propres attributs.

        Il y a la forme que nous pourrions appeler “chronique” et qui s’applique à l’ensemble des sphères de leurs vies. En gros, ils ne sont que des “bully’s” pour les gens qui les côtoient ne serait-ce que légèrement de près.

        Ce type de forme est paralysante dans la structure de vie qu’ils imposent aux autres de par leur propre incapacité à gérer leur vie seul.

        Ils agissent sur leurs entourages comme une sorte de poison à longue action. On ne sent pas les premières gouttes, mais au bout d’un moment vous allez auprès d’eux, sentir que vous étouffez et que les options que vous avez partiellement en tête ne peuvent pas prendre forme.

        Vous réaliserez surement après coup, que l’on entretien en vous une confusion mentale à savoir si c’est vous qui êtes fous ou l’autre. Il est fort possible que cela prenne plus de 2 ans avant de voir le cercle vicieux se dévoiler.


        Jouer sur les apparences

        Une deuxième forme que j’appellerais le “faux ami”, n’est pas aussi accaparant que le premier dans ses composantes primaires.

        Il s’agit plus d’une forme de relation inter-personnel en principe basé sur la compréhension mutuelle l’un de l’autre.

        Un jeux de miroir vous place souvent en avant dans une situation ou vous n’auriez pas été de votre propre initiative.

        Souvent on peut retrouver diverses formes de projets semblant alléchant mais dont le contenu réel est biaisé car il s’agit ici en réalité d’une prise de contrôle du un individu afin qu’il le desserve dans le temps un jour ou l’autre.

        Une troisième forme beaucoup plus “sophistiquée”, consiste à s’introduire dans une entreprise et établir des règles qui leur permettra de contrôler plusieurs personnes à la fois pour satisfaire un ego démesuré rattaché à la “réussite” dans une attitude sociale de “preneurs de vies”.

        On n’a qu’a penser aux banques par exemple.

        Il est important de noter que cette troisième forme s’apparente a la socio-pathologie malgré le fait qu’il s’agisse d’un trait relevant de la psychopathologie


        10. Mauvais contrôle comportementale

        Lorsqu’on parle de mauvais contrôle comportemental, on ne fait pas allusion à la gravité des gestes que les psychopathes pourraient poser, nous parlons de l’impulsivité ou leur spontanéité .

        Lorsque l’on mélange ensemble la créativité et le manque de retenu, on peut s’attendre à voir des situations qui peuvent nous sembler immature, mal coordonné et une attitude dissiper que l’on pourrait confondre avec un TDAH.

        Ce mauvais control comportemental provient en réalité de l’absente de leurs propre ressenti; leurs perceptions sont biaisés par la mauvaise gestion que fait le cortex frontal des pulsions qu’envois l’amygdale consentement. Autrement dit ” Ça ne brûle jamais assez pour eux tant qu’ils ne se font pas brûler eux-même.”

        Leurs expérience sensoriels ne sont pas ou que très difficilement interprété au premier essais. Il ne s’agit pas de stupidité mais d’une incapacité a figurer mentalement une autre manière de faire les choses que celle reçu dans son passé. Les nouvelles expériences ne sont souvent que

        Revenir à la liste


        11. Promiscuité sexuelle

        Je parlerais ici exclusivement de la femme versus l’homme psychopathe, Les hommes psychopathes sont beaucoup plus nombreux que les femmes, il est donc plus pragmatique de parler du comportement des hommes à l’endroit des femmes que de l’inverse.


        Le psychopathe hormis son charme perçois vos désirs et vos motivations souvent même avant que vous en soyez conscient.

        Son jeux des masques s’adapte a vos espoir de trouver l’âme sœur un jour.

        Pour le psychopathe, cela est perçus comme une invitation pour lui de ce présenter sous sont meilleur jour.

        Dès le départ. il s’agit d’une sorte de jeux dans lequel le psychopathe prend inconsciemment le rôle du meilleur homme sur terre.

        Il est fréquent de percevoir une « parade amoureuse » très intense, inusité et alléchante pour une personne qui se cherche encore intérieurement.

        C’est la où le psychopathe agira en reformulant vos rêves qui devront l’inclure obligatoirement.

        Il y a une sorte de piège que le chasseur doit apprendre a repérer pour mieux l’éviter, ne pas devenir un ami mais celui qui représente d’espoir d’une vie… ou d’une nuit : Je reviendrai sur ce sujet plus loin.

        Le psychopathe utilise souvent le concept de « boule miroir » afin de crédibiliser les modifications que prendrons vos désirs formulés initialement

        Il remplira les espaces a sa façon afin de rendre votre rêves plus que vraisemblable; ce sont vos idées qu’ils vous reflètes afin de ce rapprocher de vous.

        Un bon psychopathe peut ainsi ouvrir une multitude de « dossier » et jouer en permanence d’une femme a l’autre le rôle de celui qu’elles espéraient.

        Le personnage centrale du psychopathe adapté tourne autour d’une imposture de sa personne, il n’a pas d’identité sauf celle que vous voulez bien lui prêter, n’oublions pas qu’il s’agit de troubles de la personnalité.

        Une femme qui s’entichera d’un psychopathe sera dans un premier temps aspirer par un désir de fuir sa propre vie et de ce laisser planer sur les belles paroles qui seront prononcées.

        Je tiens a souligner que jusqu’à présent, ce qui a été dépeint précédemment peut s’appliquer dans un cadre de relation professionnelle et au travail. Les psychopathes maladroits feront sûrement face a des accusations de harcèlement aux travail, mais les autres sont ceux qui vous sourient et que vous ne voyez pas encore venir.

        Lorsque l’on dit que les psychopathes voient les femmes comme de la viande fraîche, il faut en comprendre le sens exacte.

        Ne pas avoir de considération pour la personne en face de soi et la percevoir comme un « objet » utilitaire pouvant lui permettre de remplir une partie du vides intérieur des psychopathes.

        Il ne s’agit pas obligatoirement d’une déshumanisation de la femme mais d’une absence de reconnaissance de ce qu’est un être humain dans toute sa complexité et qu’il n’est pas un simple objet pouvant lui servir.

        Il n’est donc pas écrit dans le visage des psychopathes qu’ils ne sont la que pour le temps que la chasse durera.

        Un aspect plus cru

        Le sexe occupe généralement une très grande place chez les psychopathes.

        Ce besoin sexuelle peut ce définir de façon différente chez un individu a l’autre et peut s’exprimer tout aussi différemment dans les formes de relations sexuelles qu’il aura avec ses partenaires.

        La sexualité des psychopathes n’est que très rarement conventionnelle, lorsqu’elle est le cas, elle sert souvent de mascarade et de façade lui permettant de conserver une main mise sur sa relation privilégiée. * La relation la plus rentable dans le code morale propre et individuel a chacun des psychopathes

        Le type de relations non-conventionnelles du psychopathe se réparti sur un très large éventail; l’échelle de leur sexualité si on peut l’appeler ainsi varie ainsi de la prostitué à la femme de noble sang.

        Il semble y avoir principalement 2 motifs inconscient qui motives les psychopathes a avoir des relations divergentes de la norme.

        Le concept de la « femme objet » semble imprégner la base de leur relation tout autant relationnelle que sexuelle bien qu’elles n’aillent pas obligatoirement de pair.

        Le « plaisir de la chasse » semble également faire partie des motifs indissociables de l’esprit des psychopathes.

        Paralyser une proie d’une façon ou d’une autre afin d’avoir le contrôle sur sa destinée, la semble résider obscurantisme masquant chacune des relations trop émotionnellement engagé pour pouvoir reculer.

        On peut ainsi observer une gamme de « proies » s’étendant de l’utilisation d’une prostitué pour 15min ou jouer sur les apparences et le jeux des masques quotidiennement afin d’entretenir les relations qui lui permettons de s’incruster profondément et de tirer les ficelles qui lui sont profitable afin de s’établir. * Occuper un espace dans le temps afin de ce doter d’un sentiment d’importance existentielle.

        La promiscuité sexuelle ne ce défini pas dans la main que l’on met sur votre épaule au travail, pour les psychopathes, ce flirt n’est qu’une prémisse aux options qu’ils envisagera pour sa future proie.

        Le nombre de flirt permet aux psychopathes de « naviguer » entre les diverses formes de désirs pulsionnels qui l’anime et les possibilités exponentielles qu’il aura de les combler si il joue bien son rôle.

        Revenir à la liste


        12. Problèmes de comportement précoce


        13. Absence de buts à long terme

        L’absence de buts a long terme est un trait qui n’est pas difficile d’évaluer en lui-même, mais le contexte dans lequel il s’inscrit est plus complexe. Ce trait chez les psychopathes ce défini souvent sous une forme d’impulsivité des pensées qui ne tiens pas en compte de leurs existences tel que décrit précédemment dans les autres traits. L’absence de buts a long termes chez les psychopathes est souvent entretenu par cette absence de conscience de soi.

        L’exemple suivant peut paraître simple a comprendre, mais il doit être compris précisément à travers cette notion d’absence de conscience de sa propre existence.

        “Un psychopathe peut vouloir créer une agence de rencontre alors que dans la phrase précédente il expliquait qu’il détestait les humains et préférait ne pas leurs parler généralement.”

        Cette distorsion engendre donc une incapacité future a établir une plan concret qui comportera les différents aspects de leurs personnalité.

        Revenir à la liste


        14. Impulsivité et faible maîtrise de soi


        15. Irresponsabilité


        16. Incapacité a assumer ses actions

        17. Incapacité de relation a long terme


        18. Délinquance juvénile


        19. Agit selon son propre code morale


        20. Criminalité diverses et multiples

        Edit
        • Le Stoïcisme – Pensée Stoïque – Attitude stoïque
        • Deuil traumatogène – Deuil traumatique
        • Anhédonie
        • Triade Noire
        • BIG 5
        • PCL-R